CULTURE‎ > ‎PRESENCE‎ > ‎

TROUPES AU YEMEN

publié le 5 mai 2015 à 05:56 par Fall Papa Oumar
MACKY, L'ARGENT ET LES SAINTES ALLIANCES


Abdou Ndukur Kacc Ndao

‪#‎NonAMonNom

‪#‎Yemen


MERCANTILISATION DES LIEUX SAINTS. Hier, nous avons mis l'accent sur un point : L'Arabie saoudite ne mérite pas une seule goutte de sang de nos Jambaar non sans avoir dénoncé ce régime esclavagiste notamment pour nos frères et sœurs. D'ailleurs, au moment où Macky veut envoyer nos soldats, l'Indonésie a décidé désormais de ne plus envoyer ses filles servir de bonnes-esclaves. http://www.arabnews.com/saudi-arabia/news/742401

Par ailleurs, prétendre que nos soldats iront protéger les lieux saints de l'islam est plus que ridicule et témoigne d'une méconnaissance du fonctionnement du complexe militaire saoudien. Les lieux saints sont devenus un grand "beefsteack" que se partagent les conseillers militaires américains, français, britanniques. Ces lieux saints sont devenus un véritable business au service des grandes familles qui ont fait allégeance au Roi. D'ailleurs, au plan strictement religieux, le Sénégal n'a rien à apprendre d'une Arabie Saoudite aux pratiques religieuses très loin des dogmes.

TRÉSOR DE GUERRE. Aujourd'hui, dans ce post, nous nous interrogeons sur les véritables motivations personnelles du Président Macky Sall. Le Président Macky Sall est il vraiment libre de ses faits et gestes ? Qui est derrière lui ? Son attitude ne cache t-elle pas une stratégie plus subtile de captage personnalisé de ressources et d'arrimage stratégique avec le grand Capital international pour préparer la prochaine élection présidentielle ?

En scrutant les faits et gestes du Président Macky Sall, on peut capter un fil conducteur constant : il a décidé de se mettre au service du Capital international. C'est ce capital qui lui a permet de constituer un trésor de guerre exceptionnel pour aller à la conquête du pouvoir. Le Président Macky Sall, c'est connu avait beaucoup d'argent. Nul ne sait d’où vient sa fortune. Dès qu'il a été élu, il s'est empressé de ramener les bases françaises pourtant dénoncées par son prédécesseur, le Président Wade. Au fil du temps, il a posé des actes en conformité avec des engagements secrets qu'il a noués avec le grand capital qui a financé sa campagne électorale. Les marchés publics sont presque captés par les sociétés étrangères au détriment de notre secteur privé national agonisant. Plus anecdotique, il s'est rendu à Paris pour parader contre les attentats de Charlie au moment où il interdit des manifestations pour Garissa, à Dakar.

RÉPERCUSSIONS GÉO-STRATÉGIQUES. La dernière trouvaille de Macky est d'engager notre pays dans une sale guerre aux répercussions géostratégiques et militaires potentiellement désastreuses. Il a lui même, à travers son Ministre des Affaires étrangères justifié les raisons de l'engagement de nos troupes : l'Arabie Saoudite est prête notamment à financer son PSE. Moi qui croyais que le financement était acquis depuis longtemps !!! En réalité, en scrutant les actes posés par le Président Macky Sall avant et après son élection à la magistrature suprême, on peut détecter très nettement sa stratégie d'arrimage au Capital international, car convaincu que ses forces rétrogrades vont lui assurer à nouveau sa réélection.

SAINTE ALLIANCE. Le Président Macky Sall est en sainte alliance avec ces forces pour se constituer un trésor de guerre et pour bénéficier de leurs soutiens. La reprise des Accords de défense, la marche pour Charlie, notre engagement au Yemen, etc. ne sont rien d'autre qu'une stratégie de captage de ressources au service de ses ambitions personnelles. Le Président Macky Sall est en train de préparer la prochaine élection présidentielle. Il veut s’assurer du soutien politique et financier des maîtres du monde. Il a gagé notre pays pour cet objectif. Au plan intérieur, il lui restera à parader face à une opposition pour le moment invisible. Il n'est sans doute que la face visible de l'iceberg de nos Présidents et autres élites politiques africaines arrimées à des groupes de pressions et réseaux occultes qui ont fini de les transformer en de simples marionnettes. Cette question est très sérieuse et interpelle notre conscience patriotique.

DINDON DE LA FARCE. On pourra apporter tous les justificatifs officiels de l'engagement de nos troupes au Yemen. Mon intime conviction est qu'au-delà de ce que gagnent nos troupes et leurs États-majors, le Président Macky Sall est sans aucun doute celui qui aura fini d'engranger le gros lot. Les autres ne sont, que les dindons de la farce. Les élections approchent. L'argent sera le nerf de la guerre. Les alliés du grand capital seront là pour soutenir l'ami au nom de la fraternité des intérêts. Heureusement, que le Peuple souverain est aussi là, pour décider en toutes circonstances qui va présider aux destinées de notre pays. Le capital et les saintes alliances du capital n'y pourront rien.

ANKN

Comments