ECHO‎ > ‎

Hady Moulkairy Bousso Tall



Comment lire ce tableau et l'appréhender sans en réduire la dimension? Symboliste par les différents possibles qu'il offre, romantique par une sorte d'obsession du temps qui passe mais aussi tout simplement parnassien par la simplicité de la beauté qui se profile en filigrane. Trois grosseurs l'habitent qui nous interpellent! Hier, aujourd'hui et demain se télescopent dans une vision sinon apocalyptique, du moins atemporelle comme qui dirait l'artiste essaie d'emprisonner le temps qui lui échappe cependant pour mieux le rencontrer à travers la perspective (suggérée) de la grossesse si pudiquement évoquée. La cage bleue suggère l'idée d'une geôle, mais aussi les immensités de l'océan... un double champ lexical antithétique pour ne pas dire "oxymorique " Mais la beauté de ce tableau est surtout dans son caractère... indicible, suggestif... Un espace temps à saisir, dont il faut s'approprier car comme disait Lamartine: "Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages, Dans la nuit éternelle emportés sans retour, Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges Jeter l'ancre un seul jour ?"... Cage (temps) bleu (océan) prison évasion


Dr Hady Moulkairy Bousso Tall
Professeur de français
Spécialisée en Littérature africaine moderne et en Sciences du Langage
La cage bleue

Auteur :
"Maître Pofrima"

1300 mm x 960 mm
3 septembre 1997
 
Technique de dessin
au stylo à bille sur tissu