6|Prof. Grégoire Biyogo

publié le 9 août 2017 à 12:13 par Fall Papa Oumar   [ mis à jour : 18 août 2017 à 17:03 ]

KII KAN LA? 

LU MU NU INDAALEEL? n° 6

Kii Kanla? Lumu nu indaaleel? n° 6

Invité Prof Dr Dr Tidiane Ndiaye

2014

1-Bien cher collègue Tidiane Fall N'Diaye, cher docte Pofrima Jëwriñu Semett, je viens seulement d'achever mon Cycle de Séminaires doctoraux dans les Universités du Cameroun. Je prépare actuellement la Présentation de la Séance Dédicace de mon dernier livre.

2-Pour autant, je n'entends guère différer le moment des échanges si formellement et si sympathiquement programmés, lesquels sont d'autant plus décisifs qu'ils autorisent une plus grande clarification des objets, des méthodes, de l'argumentation, des résultats escomptés, en pointant les axes de confrontation, les lieux de divergence comme au demeurant les convergences gagées par nos différentes investigations.

3-L'intérêt de tels partages critiques tient aussi de ce qu'ils permettent d'évaluer l'acceptabilité rationnelle des conclusions et de révéler la singularité et le dynamisme des courants de pensée actuels qui articulent les nouveaux paradigmes révolutionnaires élaborés dans le cadre de l'heuristique et des Antiquités africaines.

4-Je rassure donc tous les amis de la Sapience que le Banquet aura bien lieu et que le Shemsu Maât va parfaitement se prêter au jeu de l'interlocution, qui vient à peine de prendre connaissance du texte de son collègue Tidiane Fall N'Diaye, posté sur son Email il y a un jour.

5-Je vais donc me pencher fort attentivement dessus et y répondre patiemment au courant de la semaine prochaine.

Bien panafricainement.


Le Shemsu Maât Grégoire Biyogo,

École doctorale de sciences Humaines,

sociales et éducatives de l'Université de Yaoundé I,

le 16/02/2014


Shemsu Maât Prof Grégoire Biyogo
Historien de la philosophie, philologue, égyptologue et politologue. Fondateur de l'Institut Cheikh Anta Diop et de l'Université de la Renaissance Uhem Mesut. Lauréat de la Sorbonne. Prix International de la Pléiade. Prix International Imhotep.

Comments