C. Dr Akandijack Akinto Di-Jack

Dr. Akandijack Akinto Di-JackQui est Akandijack ?Akandijack, aka Pape cHb Bassène, s’est spécialisé en histoire comparée de la mémoire et sur les problématiques relatives à la transmission des connaissances historiques et culturelles. Il a occupé dans sa récente expérience professionnelle les charges de coordonnateur pédagogique aussi bien au plan d’un établissement d’intérêt social comme universitaire. Il a enseigné à l’Université de Gambie où il a été le coordonnateur des programmes de Master en Histoire et Sciences politiques, et a été contractuellement chargé de cours et animateur du Séminaire de Master 2 en Histoire des Relations Internationales et Stratégiques à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.Concurremment à son expérience académique, le Dr. Bassène travaille comme consultant sur les crises en Afrique de l’Ouest en sa qualité de membre de l’Institut Imagine Africa (IAI) fondé par le Pr. Pierre Sané ancien sous-directeur général des sciences sociales et humaines de l’UNESCO. Il s’intéresse ainsi aux questions relatives au développement et à la démocratie en Afrique de l’Ouest, à l’organisation et à la transformation des systèmes socioéconomiques et politiques dans l’espace Sénégal, Gambie et Bissau en particulier. Akandijack a aussi travaillé comme consultant dans le Programme Libertés Académiques et Droits Humains en Afrique. Programme spécial du CODESRIA pour la rédaction de rapports quadrimestriels sur l’état des libertés académiques en Afrique dont les objectifs sont de promouvoir la liberté de recherche, la liberté de pensée et la protection des droits humains, non seulement au sein des institutions universitaires et de recherche, mais aussi dans l’espace public. Très attentif à la problématique de la paix en Casamance, il organise depuis quelques années une conférence annuelle à Ziguinchor qui coïncide avec la journée internationale des droits de l’homme. Il prône la démocratisation du processus, et l’engagement inconditionnel de tous ceux qui ont pleine conscience de leur responsabilité sociale envers les populations sénégalaises en général et casamançaises en particulier. C’est sur ce terrain qu’il a d’ailleurs rencontré Ndukur Kacc Essiluwa Ndao…