LE SIGNE‎ > ‎LOGOS‎ > ‎SEEREER-ô-LOGOS‎ > ‎Chapitre 1 : PRELIMINAIRES‎ > ‎

3. Corpus et informateurs



Premiers corpus et premiers informateurs (2004-2005)
Nous avons d’abord eu comme informateurs des locuteurs seereer-kelaalaa de Ngeen et de Saal (Bernard Tine, Jean Christian Tine et Patrice Tine), notre intention ayant été dans un premier temps de décrire le seereer-kelaalaa parlé à Tambacounda. Et s’il est vrai que cette première initiative nous a permis de collecter des informations très riches sur le kelaalaa (et les Laalaa), le fait de constater beaucoup de variations lexicales au niveau de notre corpus a fait naître quelques appréhensions de notre part quant à l’homogénéité de ce corpus (support primordial de notre étude).

Laa/Léhaar 2010: Papa Oumar Fall et Ndiol Malick Tine

A noter aussi que, même si les populations Laalaa de Ngeen et de Saaal entretiennent de parfaites relations avec leurs parents résidant au Laa, il y a de jeunes Laalaa (de 15 à moins de quinze ans) qui ne connaissent pas le « terroir originel ». S’y ajoute que la composition de la population y est très différente. Même si nous retrouvons, comme au Laa d’autres locuteurs du groupe dit « Cangin », il ya une forte présence de Pulaar. Il y a un apport lexical pulaar considérable dans le parler kelaalaa de Tambacounda. C’est ainsi, voulant avoir un corpus très stable, j’ai décidé de reprendre entièrement la collecte des données, mais cette fois ci en me limitant à deux informatrices : Clotilde Ama Faye et Rose Edmée Faye. Ces dernières, de la même famille, sont nées de parents Seereer-kelaalaa à Bargaro où elles ont grandi.


Projet Rocare (Dakar, 2008-2009) :

Étude de la faisabilité de bases de données lexicales pour un enseignement intégré des langues nationales: Le cas du Sénégal

            informateurs : Clotilde Faye et Gilbert Tine

"Une étude sur la phonologie et la morphologie du laalaa est conduite par Papa Oumar Fall, dans le cadre de son doctorat en linguistique. Le but de cette étude est de faire, tout en présentant les règles et les contraintes morphophonologiques, une description générale du laalaa. Cette étude devra permettre de concevoir des manuels scolaires et des dictionnaires qui faciliteront une alphabétisation ciblée et plus adaptée des Laalaa, à partir de leur propre langue, et non plus du wolof comme c’est actuellement le cas. Elle participera en outre dans le domaine de la sauvegarde et de la protection du patrimoine immatériel local, à combler larareté pour ne pas dire l’absence de documentation sur le laalaa. Le travail de P.O Fall s’inscrit dans une perspective globale de collecte, d’analyse et de traitement de textes tirés du patrimoine culturel laalaa dans la perspective de la création d’une base de données accessible sur Internet." 

in Étude de la faisabilité de bases de données lexicales pour un enseignement intégré des langues nationales: Le cas du Sénégal, p. 33



Projet Wocal6 (Cologne, 2009):

origines et classification des sous-groupes ethnolinguistiques Seereer

informateurs : Baako Njobbo Mbaye, Ndiol Malick Tine, Roger Samba Tine, ...




Projet Thèse de doctorat et ACAL42 USA (2009-2011):
"Phonologie et morphosyntaxe du seereer-kelaalaa"  et "The Ethnolinguistic Classification Of Seereer In Question" (USA)
informateurs: Céline Tine, Gilbert Tine, Bernard Tine, Baako Njobbo Mbaye, Ndiol Malick Tine, Roger Samba Tine

1
4
7
2
5
8
3
6
9
Comments